Retraite sur le Cantique des Cantiques: Commentaires bibliques (Spiritualité) par Christian Salenson

October 23, 2019

Retraite sur le Cantique des Cantiques: Commentaires bibliques (Spiritualité) par Christian Salenson
Titre de livre : Retraite sur le Cantique des Cantiques: Commentaires bibliques (Spiritualité)
Auteur : Christian Salenson
Date de sortie : June 13, 2018
Broché : 165
Éditeur : Nouvelle Cité

Obtenez le livre Retraite sur le Cantique des Cantiques: Commentaires bibliques (Spiritualité) par Christian Salenson au format PDF ou EPUB. Vous pouvez lire des livres en ligne ou les enregistrer sur vos appareils. Tous les livres sont disponibles au téléchargement sans avoir à dépenser de l'argent.

Un texte dense et magnifique.

Ecrit à partir du Cantique des cantiques, ce texte dense et magnifique de Christian de Chergé, prieur des moines de Tibhirine assassinés en 1996, est celui d’une retraite prêchée en 1990 à des Petites soeurs de Jésus, à Mohammedia au Maroc. Il se présente comme un commentaire des sept cris soit de la Bien-aimée soit du Bien-aimé, dans le Cantique des cantiques, qu’accompagne la méditation des lettres aux « sept Églises » d’Asie dans l’Apocalypse aux chapitres 2 et 3. Ce texte a la forme de sept entretiens, à partir des sept « cris » : Qu’il me baise d’un baiser de sa bouche ; Attire-moi ! ; Lève-toi… Viens-t’en ! ; Reviens ! ; Ouvre-moi ! ; Reviens, reviens ! ; Pose-moi comme un sceau sur ton cœur. Afin qu’à l’instar des Petites sœurs de Jésus qui ont suivi cette retraite le lecteur puisse entendre pour lui-même ces «cris» et les laisser résonner dans sa propre vie, Christian Salenson propose un accompagnement par des commentaires éclairants et des propositions de méditation.

Découvrez cet ouvrage de Christian de Chergé, qui a la forme de sept entretiens : sept commentaires des "cris".

EXTRAIT

Avec l’Église de Thyatire, nous commençons à redescendre vers le sud. Pergame étant à l’extrême nord des sept églises, Thyatire se trouve à soixante-cinq kilomètres au sud-est de Pergame et on dit que c’est la moins honorable des sept cités. C’est une lettre qui n’est jamais lue dans la liturgie de notre Église. C’est le seul endroit de l’Apocalypse où le titre de Fils de Dieu apparaît. Jézabel est un nom symbolique qui renvoie à quelque chose dans l’Ancien Testament 126, du côté du royaume d’Israël, et c’était une reine qui venait du paganisme et qui avait introduit le culte idolâtre et les « hauts lieux ». Ce que font les Nicolaïtes et les Balaamites qui vivent une demi-conversion, qui choisissent les avantages du changement de religion en s’autorisant des pratiques laxistes et en scandalisant ouvertement, dans leur rapport à certaines libertés : manger des viandes.

A PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Salenson est prêtre du diocèse de Nîmes. Après avoir été supérieur du séminaire interdiocésain d’Avignon et vicaire général du diocèse de Nîmes, il intervient auprès de l’Institut de Sciences et Théologie des Religions de L’Institut catholique de Méditerranée à Marseille. Il a tout particulièrement travaillé la spiritualité et la pensée de Christian de Chergé.